Interview – DJ-Furax

Interviewé : DJ FURAX
Journaliste : Trakerz
Date : 18 / 03 /2008


Une petite présentation pour les lecteurs ?
DJ Furax, c’est un belge de 34 ans qui se prénomme Alexandre et qui vit dans la région liégeoise en Belgique. Déjà tout petit j’étais baigné dans la musique grâce à des membres de ma famille. La suite, vous la connaissez…

Depuis quand mixes-tu ?
Cela va faire 18 ans que ma carrière à débuté avec des productions de titres, des résidences en discothèque, des actes lives. En fait, je mixe depuis mes 15 ans !

Qu’est-ce qui ta fait découvrir le mix ?
C’est d’abord ma famille qui m’a fait baigner dans la musique, ensuite, je suis beaucoup sorti en discothèque et j’étais vraiment fasciné par le DJ. C’est en voyant Amnesia ou Lord of acide en live que je me suis dis que c’est ce que je voulais faire.

Dans quel style de mix/musiques évolues-tu le mieux ? (tes préférences)
Jumpstyle, hardstyle, french-tek et electro sont les univers dans lesquels je travaille le plus souvent. Le jumpstyle est mon style principale tant au niveau des compositions que des mes mixs.
Mais, j’écoute aussi bien du Classique que des titres électro minimal pointus. Je suis assez hétéroclite dans mes goûts musicaux.

Quels sont tes DJs favoris ?  Les meilleurs DJs du moment ?
Je n’ai pas vraiment de favoris, chacun dans son style apporte quelque chose .. mais j’ai un petit coup de cœur pour Sven Vatt actuellement.

Dans quelle discothèque te sent tu le mieux ?
Du point de vue technique, j’aime les boîtes où les retours sons sont de bonne qualité, c’est primordial de pouvoir s’entendre jouer pour un dj !
Sinon, je suis actuellement résident à L’allegra  ( Chalon en Champagne ) dans le cadre de leurs soirées « Kings of Hardstyle » où le publique réserve toujours un bon accueil. Finalement, l’endroit importe peu, c’est surtout le publique qui compte. Le Cap’tain et le métropolis de Paris reste quand même dans mes préférés.

Quels sont tes meilleurs souvenirs en tant que DJ ? (avec le public, l’accueil, les boites, festival)
Avec 18 ans de carrière, j’ai pleins de souvenirs et d’anecdotes. Des moments forts, j’en connais avec les gros festivals et les productions d’ID&t, Q-base par exemple. J’ai aussi en mémoire de très belles soirées Retro House au Real à Tongres (Belgique).

Comment te décris-tu musicalement ?
Je suis indescriptible ! Je fonctionne à l’instinct, tout ce que j’aime je prends, du classique à la pointe de l’electro minimal.
J’ai plusieurs facettes, je peux très bien jouer electro puis passer au registre hardstyle.

Quels sont tes projets ? (dates, cd etc.…)
Deux grosses dates en Belgique : les 28 et 29 Mars respectivement à Liège pour une soirée axée electro-teck et à Mons pour un festival Jumpstyle.
Une compilation est en préparation pour la France, elle comportera un cd jumpstyle et un autre electro accompagné d’un DVD.
J’ai également composé l’anthem du festival tyfoon qui va bientôt sortir et je vais créer un nouveau label dont le premier vynil est attendu pour l’été avec des titres comme Gazebo ou electrosuicide.

Actuellement où peut-on t’entendre ?
Toutes mes dates sont disponibles sur mon site officiel –www.djfurax.net- qui est très régulièrement mis à jour par Ludo – Mon super assistant ; lol

Que penses-tu du Jumpstyle ?
Comment juger le courant musical dans lequel on est entièrement plongé ? Dans le jump, il a y du bon et du mauvais, comme dans tout !

Un message : (le petit plus qui fait toute la différences ;) )
Que les gens s’éclatent et évacuent leur stress de la semaine, on est là pour ca. merci aux gens qui me suivent et qui parfois font des trajets énormes juste pour venir me voir. Et j’espère que l’énergie que j’envoi sur scène est communicative pour le publique.